Vous êtes ici : Accueil  » En bref : Lu pour vous !

Médicaments et conduite sont incompatibles.

Un cariste met en danger ses collègues et est licencié.

18 janvier 2018

Communication , Droit du travail

Médicaments et conduite d’un chariot de manutention.

Les faits en résumé :

Un cariste est perçu en état de fébrilité après avoir heurter plusieurs fois des palettes. Son supérieur constate un état anormal et en informe la direction.

Son employeur lui retire l’autorisation de conduite du chariot, puis le convoque pour avoir mis en danger ses collègues de travail.

Le salarié n’avait pas voulu prendre un arrêt de travail pour ne pas perdre les 3 jours de carence.

Il était sous l’influence de médicaments qui ont provoqué un état amorphe incompatible avec la conduite d’un engin de manutention.

Le licenciement est confirmé après appel par la cour de cassation.

Conclusion :

Conduire un engin, un véhicule alors que des médicaments entraînent un état somnolent, relève d’une faute professionnelle.

Le jugement de la cour de cassation : (2 pages)

(faisant jurisprudence)

PDF - 310.5 ko

© 2008 CNSR des Entreprises de Sécurité Routière - Tous droits réservés | Mentions légales | Plan du site | Espace privé