Guide d’évaluation circulation B et B1

Un guide avec prise en compte des nouvelles dispositions de l’examen pratique.

Dans Les relations avec l’administration et la DSCR, le 16 janvier 2018

examen , Support de formation

Instructions fixant les modalités d’évaluation de l’épreuve pratique de l’examen du permis de conduire des catégories B et B1.

DSR / BRPCE [1] (ex-ERPC) version au 1er janvier 2018

Article 16 :

Procéder à la vérification d’un élément technique à l’intérieur ou à l’extérieur du véhicule, répondre à une question en lien avec la sécurité routière et à une question portant sur les notions élémentaires de premiers secours ;

Article 18 :

La vérification d’un élément technique à l’intérieur ou à l’extérieur du véhicule, complétée par une question en lien avec la sécurité routière et par une question portant sur les notions élémentaires de premiers secours ;

Définition des compétences :

2) Effectuer des vérifications du véhicule en lien avec la sécurité routière

Le candidat devra montrer qu’il possède une bonne connaissance technique de son véhicule ainsi que des notions élémentaires de 1ers secours.

Le candidat procède soit à une vérification intérieure portant sur un accessoire, une commande, un témoin, un document de bord ou un élément de sécurité, soit à une vérification d’un élément à l’extérieur du véhicule (la vérification extérieure ne peut être réalisée que si la configuration du lieu s’y prête). Le candidat répond également à une question en lien avec la sécurité routière. Ensuite, le candidat répond à une question portant sur les notions élémentaires de premiers secours.

Article 28. − de l’arrêté modifié du 19 février 2010

« Évaluation de la vérification, de la question en lien avec la sécurité routière et de la question portant sur les notions élémentaires de premiers secours.

L’évaluation de cette compétence est indépendante de la qualité d’expression du candidat. En cas d’incompréhension de sa part, l’expert peut reformuler la question.

La notation de la vérification, de la question en lien avec la sécurité routière et de la question portant sur les notions élémentaires de premiers secours est globalisée et permet au candidat de se voir attribuer de 1 à 3 points, dans les conditions suivantes :

  • 1 point est attribué si la vérification est correcte ;
  • 1 point est attribué si la réponse à la question en lien avec la sécurité routière est correcte ;
  • 1 point est attribué si la réponse à la question portant sur les notions élémentaires de premiers secours est correcte.

Si le candidat ne réalise pas correctement la vérification et s’il ne répond pas correctement à la question en lien avec la sécurité routière et à la question portant sur les notions élémentaires de premiers secours, il se voit attribuer la note 0 à l’ensemble de cette compétence. »

Ce domaine de compétence est composé de la vérification intérieure ou de la vérification extérieure, de la question complémentaire en lien avec la sécurité routière et de la question portant sur les notions élémentaires de premiers secours.

Choix de la question :

Le choix de la vérification et des questions s’effectue en relevant le nombre indiqué par les deux derniers chiffres du totaliseur du compteur kilométrique du véhicule d’examen.

La vérification et les deux questions correspondent impérativement au même numéro : un seul tirage est effectué par candidat. L’évaluation de cette compétence peut être séquencée au cours de deux arrêts.

Dans ce cas l’expert :

  • Fait procéder à la vérification intérieure ou extérieure impérativement suivie de la question en lien avec la sécurité routière lors d’un arrêt ;
  • Pose la question portant sur les notions élémentaires de premier secours au cours d’un autre arrêt.

L’ordre des arrêts n’a pas d’importance, en revanche le séquençage précisé ci-dessus ne peut être modifié.

L’expert énoncera la vérification et la question en lien avec la sécurité routière en deux temps, laissant le candidat effectuer la vérification avant de lui poser la question en lien avec la sécurité routière.

Dans tous les cas, l’expert doit lire en premier lieu le texte original de la question.

L’expert doit prendre toutes les mesures pour s’assurer que le candidat a bien compris la question posée. Il doit au besoin la reformuler.

Sauf dans les cas où le libellé de la question le prévoit, la réponse attendue doit comporter tous les éléments de réponses.

Exemples :

  • « Citez un cas d’utilisation d’un appel lumineux. » Le candidat ne cite qu’un des cas prévus dans les éléments de réponse.
  • « Quels sont les risques pour une personne victime d’une hémorragie ? » Le candidat doit donner l’intégralité de la réponse : « Entraîner pour la victime une détresse circulatoire ou un arrêt cardiaque. »

Bien entendu, tous les synonymes et les réponses équivalentes doivent être acceptés.


36 pages à télécharger, avec repérage aisé des modifications en surligné jaune.

PDF - 290.3 ko
Guide évaluation épreuve pratique B

[1] BRPCE : bureau de la réglementation des permis de conduire et des examens


© 2008 CNSR des Entreprises de Sécurité Routière - Tous droits réservés | Mentions légales | Plan du site | Espace privé