Dématérialisation : Oui, Mais !

Dans Les relations avec l’administration et la DSCR, le 9 novembre 2017

Communication

La dématérialisation s’accélère !

Alors que s’enclenche le système vers une dématérialisation de plus en plus complète, nous nous interrogeons sur la précipitation du ministère dans cette chaotique démarche.

Les essais dans plusieurs départements ont pourtant montré que cela ne fonctionnait pas complètement ! Mais, nos administrations veulent "faire plaisir" à nos dirigeants politiques. La France se doit de montrer son engouement pour les nouvelles technologies. La France doit diminuer très vite le nombre de ses fonctionnaires "visibles" aux guichets des préfectures et autres administrations.

La suppression des agents du service publics dans les guichets d’accueil, se fait au détriment du contribuable (sans parler des agents, dont certains voient leur carrière s’orienter vers un autre poste qu’ils n’ont pas choisi, pas voulu).

Alors que d’autres pays européens y sont parvenus, nous avons encore choisi de faire cavalier seul, en choisissant un fournisseur de logiciels ne maîtrisant pas la complexité du système.

Résultat :

De trop nombreux "bugs" !

Des interactions impossibles entre les informations de l’ANTS et celles du système fourni aux Inspecteurs.

Une lenteur insupportable pour parvenir à obtenir un dossier fiable et recevable par nos inspecteurs du permis.

Des erreurs qui seront à la source d’autres problèmes à venir.

La dématérialisation des immatriculations va permettre à chacun de s’initier aux joies de l’écran figé avec un cadre indiquant :

Bref, pourquoi foncer vers l’inconnu ? Pour atteindre le bout du tunnel ! La fin du papier administratif sera sans doute une bonne chose, à condition que les mesures de protection des données soient aussi très fiables.

Quel devenir pour la relation avec les administrations ? L’humain permet d’aplanir les difficultés et de traiter les cas hors normes. La machine (ou son logiciel) a encore de grand progrès à faire.

Et ensuite, quand tout cela fonctionnera, sur quel changement serons-nous orientés ?

Le ROI sera celui qui pourra faire "sortir" ce qu’il souhaite de la machine, puisque la machine aura forcément "raison".


© 2008 CNSR des Entreprises de Sécurité Routière - Tous droits réservés | Mentions légales | Plan du site | Espace privé