Vous êtes ici : Accueil  » Base de connaissances » Sécurité routière

Le ministre de l’Intérieur veut montrer sa volonté pour améliorer la sécurité routière !

Après le discours du 26 janvier 2015, Bernard Cazeneuve est venu interpeller le Comité National de la Sécurité Routière (Le CNSR) en assemblé plénière ce 11 mai 2015.

La presse et les médias en ont parlé, la CNSR (chambre nationale des salariés responsables des établissements d’éducation à la sécurité routière) vous présente les recommandations proposées.

Il faudra attendre pour certains points une avancée réglementaire. D’autres orientations sont déjà en vigueur ou en passe de l’être.

Rappel : Les projets de janvier 2015

7 pages

PDF - 42.6 ko
Discrours du 26 janvier 2015

Amélioration de la formation du conducteur novice

  • Mise en oeuvre du CECUR [1] pour les conducteurs d’automobiles (dans un premier temps).
    • Phase 1 = avant l’examen du permis de conduire : Ateliers de gestion des risques.
    • Phase 2 = après l’obtention du permis de conduire : Rendez-Vous d’expériences post-examen.

Les annexes comportent :

  • Tableau du CECUR
  • Présentation des ateliers de gestion des risques
  • Présentation des RVE (Rendez-Vous d’Expériences)
    • Le premier RVE après 6 mois de permis
    • Le second 6 mois après le premier RVE

Mesure d’incitation :

  • Période probatoire de 3 ans en B et de 2 ans en AAC actuellement
  • Projet de réduction des périodes probatoires (dont du capital de 6 points) :
    • 2 ans si RVE réalisés
    • 1 an pour l’AAC lorsque les 2 RVE sont réalisés.

Le document de 4 pages :

PDF - 885.1 ko
Reco CECUR

Egalité usagers de la route

Egalité entre citoyens face au contrôle sanction.

  • Imposer aux personnes morales (via le chef d’entreprises) la traçabilité de leurs véhicules afin de pouvoir identifier les conducteurs de VUL, PL qui échappent actuellement à la perte de oints (et parfois de l’amende).
  • Inscrire le conducteur principal d’une voiture sur le certificat d’immatriculation (actuellement, les parents reçoivent une contravention, mais ne dénoncent pas leur enfant).
  • croisement de fichiers d’assurance avec la préfecture pour obtenir les adresses exactes.
  • Améliorer la visibilité des plaques d’immatriculation (c’est déjà le cas pour les deux-roues avec un seul modèle désormais).
  • Développer le double face pour les radars nouvelle génération.
  • Généraliser le PV électronique (notamment pour les stationnement sur trottoir) ; Le décret publié ce jour permet d’automatiser ce type d’infractions et donne aux communes la possibilité de varier le tarif des stationnements non réglementaires.

Le document en 1 page

PDF - 341.4 ko
Reco Egalité citoyen

coût partage

Management de la sécurité routière.

Le "coût" d’un tués est estimé à 3 223 000 € en 2013 Celui d’un blessé hospitalisé= 402 826 € ET pour le blessé non hospitalisé 16 113 €

  • Améliorer le suivi des accidents de la route (Le BAAC - bulletin des analyses a déjà été modifié)
  • Affecter la totalité des recettes d’amendes à la Sécurité Routière (en 2013, les radars automatiques ont rapporté 708 millions d’Euros qui ont été partagé entre les collectivités et l’Etat)
  • Poursuivre le déploiement des contrôles systématiques automatisés
  • vérifier que les usagers vulnérables restent en sécurité lors de travaux de voiries.
  • Expliquer les décisions prises pour éviter les affirmations erronées dans la presse.

Le document en 3 pages

PDF - 48 ko
Reco Management SR

NOUS (les conducteurs et usagers de la route) devons œuvrer pour améliorer

NOTRE sécurité dans

NOS déplacements.

[1] CECUR = Continuum Éducatif du Citoyen Usager de la Route


© 2008 CNSR des Entreprises de Sécurité Routière - Tous droits réservés | Mentions légales | Plan du site | Espace privé