Grève illimitée et/ou reconductible dès ce lundi 15 septembre

Les syndicats d’inspecteur et de délégués ont transmis leur préavis de grève.

Dans Vie de la profession, le 12 septembre 2014

examen

Un syndicat représentatif des inspecteurs du permis de conduire (SNICA-FO) a déposé un préavis de grève illimitée à compter du lundi 15 septembre 2014. Un autre syndicat représentatif (UNSA-SANEER) a également déposer un préavis de grève reconductible à partir du même jour.

Une grève illimitée qui devra être observée attentivement.

Le syndicat national des inspecteurs cadres et administratifs force ouvrière (SNICA-FO) et le syndicat autonome national des expert de l’éducation routière (SANEER de l’UNSA) ont transmis un courrier de préavis de grève auprès du ministre de l’intérieur et du ministre de l’écologie.

Nous savions que la réforme annoncée le 13 juin allait entraîner des réactions. Une partie des IPCSR et DPCSR ont choisi avec leur syndicat (UNSA-SANEER) de poursuivre la négociation avec le ministère ; Par contre, le SNICA-FO n’a pas souhaité négocier et poursuit sa volonté pour faire céder le ministre.

Les revendications se sont étendues et la CNSR vous en détaillera les éléments dans quelques jours.


incompatibilité de l'objet de la grève avec les objectifs politique

Les objectifs des préavis de grève :

« Aussi, afin d’obtenir une juste reconnaissance de leur Administration pour leur rôle central dans les politiques prioritaires en faveur des jeunes et de la sécurité routière, j’appelle l’ensemble des inspecteurs et délégués du permis de conduire et de la sécurité routière fonctionnaires et contractuels, à cesser le travail pour une durée illimitée à compter du 15 septembre 2014. » (SNICA-FO)

« L’UNSA-SANEER revendique :

  • Un moratoire des mesures visant à déléguer les examens de la catégorie du groupe lourd,
  • La mise en place de négociations relatives au déroulement de carrière et au régime indemnitaire des IPCSR et DPCSR,
  • La modification de la Méthode Nationale d’Attribution des places d’examen avec pour seule préoccupation l’usager du service public,
  • La mise en place de esures visant à assurer aux apprentis conducteurs une formation de qualité par les établissements d’Enseignement de la Conduite Automobile (EECA). »

En attendant, on ne peut qu’espérer que le mouvement ne prenne pas trop d’ampleur pour que nos élèves n’en subissent trop d’effets négatifs. Même si, passé le 15 septembre, la majorité des inspecteurs continuera à faire passer les examens, les grévistes parviendront à perturber le système et à allonger les délais d’attente.

Il nous faut encore une fois nous préparer à subir la colère de certains élèves. Les seuls interlocuteurs qu’ils ont sont nous, les enseignants de la conduite, les secrétaires et autres personnels administratifs des EECA.

Les "candidats" ne sauraient se plaindre devant les inspecteurs de peur de représailles.


© 2008 CNSR des Entreprises de Sécurité Routière - Tous droits réservés | Mentions légales | Plan du site | Espace privé