REAC et RC modifiés pour les 4 titres pro de la conduite

CLVUL - CTRMP - CTRMTV & CTRIV

Dans Formation Professionnelle du transport, le 24 janvier 2013

Modification des référentiels des titres pro de la conduite

Les textes issus de la transposition de la directive européenne relative aux permis de conduire ont imposé le changement des documents de référence des titres professionnels du transport routier de marchandises et de voyageurs.

Ainsi, sur le site de la Direction du travail (DGEFP) on trouve les nouveaux Référentiel de Certification (RC) pour les validations et les nouveaux Référentiel d’Activité d’Emploi et de Compétences (REAC) pour organiser les formations.

Lien pour télécharger les éléments du titre :

  • Conducteur livreur sur véhicule léger - CLVUL
  • Conducteur sur porteur - CTRMP
  • Conducteur sur tous véhicules - CTRMTV
  • Conducteur interurbain de voyageurs - CTRIV

Les modifications des REAC portent sur le libellé de l’activité-type : on y parle de "masse" au lieu de "poids" pour être en conformité avec la directive. L’ordre des compétences a changé et on trouve les compétences transversales additionnelles.

Evidemment, les compétences liées à l’activité de conduite ont été adaptées aux nouveaux textes du permis de conduire qui correspond à chaque titre professionnel :

  • BE pour le transport rapide sur véhicule utilitaire léger (CLVUL)
  • C dès 18 ans pour la conduite sur porteur (CTRMP)
  • CE dès 18 ans pour le conducteur d’ensemble articulé (CTRMTV)
  • D dès 21 ans pour le conducteur d’autocar (CTRIV).

Les RC ont également évolué pour répondre aux exigences des permis de conduire. Nous rappelons qu’un inspecteur du permis (IPCSR) participe aux évaluations des épreuves du permis. Sa décision y est d’ailleurs prépondérante.

Organisation des épreuves Lors des sessions de validations des titres de conduite, l’ordre des épreuves imposées au permis n’est pas conservé. Les candidats peuvent commercer par la circulation (ce qui permet un second essai dans la même semaine avec les 2 jours de délai) ; poursuivre par le plateau (vérifications avant départ, avec systématiquement la possibilité de 2 manœuvres quelque soit le résultat du bilan partiel) et continuer par l’ETG (2 séances à suivre pour tous*). Comme par la passé, cette possibilité de rattrapage en circulation n’est plus possible lors d’une seconde session de validation.

* Les candidat(e)s au titre pro sur tous véhicules qui ont passé l’ETG depuis moins d’un an dans le cadre du titre sur porteur en sont exemptés.

En cas d’échec : Les candidats ( candidates) conservent le bénéfice des épreuves acquises en cas d’échec à la validation :

  • pendant 3 mois pour les épreuves de synthèse de mises en situation professionnelles
  • pendant 1 an pour les épreuves passées avec un IPCSR.

© 2008 CNSR des Entreprises de Sécurité Routière - Tous droits réservés | Mentions légales | Plan du site | Espace privé